déraison


déraison

déraison [ derɛzɔ̃ ] n. f.
desraison v. 1175; de dé- et raison
Vx ou littér. Manque de raison dans les paroles, la conduite. démence, folie, inconséquence. ⊗ CONTR. Raison.

déraison nom féminin Littéraire. Manque de raison, de jugement ; folie. ● déraison (citations) nom féminin Robert Mallet 1915 J'ai toutes les raisons de t'aimer. Il me manque la déraison. Apostilles Gallimard George Bernard Shaw Dublin 1856-Ayot Saint Lawrence, Hertfordshire, 1950 L'homme raisonnable s'adapte au monde ; l'homme déraisonnable s'obstine à essayer d'adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l'homme déraisonnable. The reasonable man adapts himself to the world ; the unreasonable one persists in trying to adapt the world to himself. Therefore all progress depends on the unreasonable man. Maxims for Revolutionists

déraison
n. f. Litt. Manque de raison; manière de penser, d'agir contraire à la raison.

⇒DÉRAISON, subst. fém.
A.— Manque de raison, de bon sens, de jugement dans la nature ou le comportement d'une personne :
C'est encore avec la même déraison, que plusieurs praticiens se sont longtemps obstinés à regarder le sucre comme un aliment dangereux.
CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 88.
Vieilli, cont. littér. ou philos. Synon. de démesure ou folie (dans un sens atténué). Qui dit amour dit déraison (ROLLAND, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1361). Il n'y a pas d'action sans un brin de folie, sans une déraison souveraine qui se moque des raisons (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 426).
Domaine de la pathol., littér. Synon. de aliénation mentale. La fantasque déraison d'une santé de femme mal équilibrée (E. DE GONCOURT, Élisa, 1877, p. 53).
B.— Caractère de ce qui manque de raison ou est dénué de bon sens. La déraison des guerres modernes se nomme intérêt dynastique, nationalités, équilibre européen, honneur (A. FRANCE, Orme, 1897, p. 187).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. Ca 1175 « bavardage absurde » (CHR. DE TROYES, Chevalier au Lion, éd. M. Roques, 1714); 1177-79 « manque de bon sens, folie » (ID., Chevalier del Charrette, 188). Dér. de raison; préf. dé(s)-, (lat. dis-). Fréq. abs. littér. :115.

déraison [deʀɛzɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1175; de 1. dé-, et raison.
(V. 1177). Vx ou littér. Manque de raison dans les paroles ou la conduite. Démence, folie, inconséquence. || C'est le comble de la déraison.
1 Qu'est-ce que le péché, sinon une erreur et une déraison ?
Fénelon, III, p. 317, in Littré.
2 C'est donc qu'elle est trop jeune ? S'attacher à une jeunesse est déraison pour vous.
G. Sand, la Mare au diable, XVI, p. 132.
3 Ce qu'ils attendaient de la métropole était souvent déraisonnable, mais lorsque je parcourus les quartiers pauvres de la ville — elle n'en a pas beaucoup d'autres — je constatai qu'ils avaient quelque droit à la déraison.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 163.
4 (…) ma folie, simple déraison, est plate, voire invisible; au reste, totalement récupérée par la culture; elle ne fait pas peur.
R. Barthes, Fragments d'un discours amoureux, p. 142.
CONTR. Raison, sagesse, sens (bon sens).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • déraison — DÉRAISON. s. f. Défaut de raison, manière de penser ou d agir déraisonnable. Il est d une déraison à n y pas tenir. Cet homme donne dans un excès de déraison qui n est pas concevable. Sa conduite et ses propos sont une déraisonperpétuellè …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • déraison — (dé rè zon) s. f. Manque, absence de raison dans les paroles ou les actions. •   Qu est ce que le péché, sinon une erreur et une déraison ?, FÉN. t. III, p. 317. •   La raison parfaite va plus loin : elle supporte en paix la déraison d autrui,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉRAISON — s. f. Défaut de raison, manière de penser ou d agir déraisonnable. Il est d une déraison à n y pas tenir. Cet homme donne dans un excès de déraison qui n est pas concevable. Sa conduite et ses propos sont une déraison perpétuelle …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉRAISON — n. f. Manière de penser dénuée de raison; état d’esprit contraire à la raison, au bon sens. Ce langage témoigne d’une complète déraison. Sa conduite et ses propos sont la déraison même …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • déraison — nf. barloka <breloque> (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • L'Âge de la déraison — L’Âge de la déraison Auteur Gregory Keyes Genre Fantasy Version originale Titre original The Age of Unreason Langue originale Anglais Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Un animal doue de deraison — Un animal doué de déraison Un animal doué de déraison (A Nudez de Alexandra) est un film franco brésilien réalisé par Pierre Kast, sorti en 1976. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 …   Wikipédia en Français

  • Un animal doué de déraison — (A Nudez de Alexandra) est un film franco brésilien réalisé par Pierre Kast, sorti en 1976. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 L …   Wikipédia en Français

  • Un animal doué de déraison —    Drame de Pierre Kast, avec Jean Claude Brialy, Alexandra Stewart, Jacques Spiesser, Jece Valadão, Hugo Carvana, Jean Pierre Rémy.   Pays: France   Date de sortie: 1976   Technique: couleurs   Durée: 1 h 40    Résumé    Un homme d affaires… …   Dictionnaire mondial des Films

  • FOLIE — Le terme de folie, bien antérieur à l’institution du langage scientifique de la psychiatrie moderne, n’a jamais eu vraiment cours dans celui ci. Cette relative incompatibilité a une très grande signification. L’idée d’assimiler la folie à une… …   Encyclopédie Universelle